Comment trouver de l’eau dans la nature ?

0
306
views

Dans cette fiche technique vous trouverez des astuces pour rester hydraté et apprendrez à trouver de l’eau dans la nature.

 

Cette denrée rare et essentielle à la vie peut etre obtenue directement dans la nature ou à travers des techniques permettant de récolter de l’eau dans des environnements hostiles explicitées ci-dessous.

Trouver de l’eau dans la nature

 

D’une manière générale pour trouver de l’eau il faut aller vers le bas et/ou là ou se trouve la végétation -mais pas seulement.

Plus de chances vers le bas

Si elle ne pénètre pas la terre, l’eau s’écoule vers le bas (vers le fond des vallées), c’est donc là que vous aurez le plus de chances d’en trouver. Cherchez de l’eau dans une crevasse, coincée dans des roches, etc. Si l’eau n’est pas visible tout de suite ou si vous ne trouvez que des cours d’eau asséchés, pas de panique ! Elle est peut-être juste en dessous de la surface et des cours d’eau peuvent devenir souterrains naturellement. Il vous faudra donc creuser quelques centimètres pour trouver de l’eau.

Attention : s’il n’a pas plu depuis longtemps cette eau est sûrement non potable.

La végétation

Bien souvent la végétation constitue le premier indicateur de la présence d’eau. Vous augmenterez vos chances de trouver de l’eau à proximité. De plus, l’eau des végétaux peut être récupérer par condensation (voir plus bas).

Avant de partir, il est bon d’apprendre à reconnaitre quelques arbres et plantes particulièrement gourmands en eau.

Attention : si rien ne pousse autour du plan d’eau c’est mauvais signe et il serait déconseillée de la boire.

L’ombre

Même si cela peut sembler évident, vous augmentez vos chances de trouver de l’eau dans la nature en recherchant les endroits ombragés là ou la terre est la plus humide, ce qui facilite la conservation d’eau.

Les Rochers

Ils apportent de ombre, fraicheur et humidité, des éléments importants qui peuvent augmenter vos chances de trouver de l’eau dans un environnement hostile. De plus, ils créent une dépression dans le sol qui facilite la conservation de l’eau.

Obtenir de l’eau dans un environnement hostile ou dégradé

 

Si l’eau n’est pas récupérable par des moyens basiques (voir ci-dessus) il existe d’autres techniques qui vous permettront d’obtenir de l’eau plus ou moins rapidement.

Récupérer l’eau de pluie; récupérer la rosée; la condensation; diluer l’eau de mer; boire son urine;

Bon  savoir : on trouve souvent (à coup sur !) de l’eau dans chaque village, éventuellement dans une maison abandonnée ou dans un cimetière.

Récupérer l’eau de pluie

Vous devez disposer d’une grande bâche suffisamment propre (plus c’est grand, mieux c’est !), dans un matériau étanche et lisse. Tendez-la et réhaussez les bords, puis formez un creux orienté vers un grand récipient préalablement recouvert d’un tissu tendu servant de filtre grossier.

L’eau de pluie a l’avantage d’être bien plus pure que l’eau trouvée sur le sol qui ramasse toutes les cochonneries possibles sur son passage, parfois nocives (polluants, pesticides etc). Bien qu’elle soit en général potable, il est conseillé de la faire bouillir ou la traiter par précaution avant de la consommer.

Les gouttières de maisons abandonnées sont pratiques pour former des canaux solides et efficaces.

Récupérer l’eau de la Rosée

Il est possible d’obtenir une quantité d’eau non négligeable grace à l’eau issue de la pluie ou de la rosée qui s’est déposée sur la végétation. Servez-vous d’un linge comme une éponge puis essorez-le pour récupérer l’eau.

Astuce : entourez le linge autour de vos jambes et courrez dans de la haute végétation.

Obtenir de l’eau grace à la condensation

Avec une bâche

Creusez un trou suffisamment large et profond et placez un récipient propre au milieu. Recouvrez le tout d’une bâche puis posez une pierre sur la bâche au dessus du récipient. L’eau qui se condensera par la chaleur retombera dans le récipient.

Avec les végétaux

Il est également possible de récupérer de l’eau des végétaux par condensation : les végétaux puisent de l’eau dans le sol et en éliminent par évaporation, en passant par le feuillage. L’opération consiste à capturer cette eau en enfermant une branche feuillue hermétiquement dans un sac plastique.

Diluer de l’eau de mer

Ne buvez jamais de l’eau de mer pure ! Votre corps ne peut pas supporter autant de sel et cela ne fera que renforcer la déshydratation… Il est envisageable de s’en servir en la diluant pour augmenter vos réserves d’eau. Dans ce cas, un rapport minimum de 80% d’eau douce et 20% d’eau de mer s’impose. Un réel danger existe en dessous de 50%.

Cependant, le sel a également un rôle de rétention d’eau, et il faut donc essayer d’en consommer un minimum en situation de manque d’eau. Le sang des animaux contient également beaucoup de minéraux.

Boire son urine

S’il est vrai qu’on peut boire son urine deux fois sans en mourir, c’est vraiment très mauvais (et pas qu’au goût !). Ne le faites qu’en cas d’extrême urgence et même dans ce cas, essayez de la couper autant que possible.

Poster un Commentaire

  Subscribe  
Me notifier des